Une rue intérieure à Meknès

une rue intérieure à Mekhnes, 1915, Maroc - Photo © Joseph Miquel

une rue intérieure à Mekhnes, 1915, Maroc – Photo © Joseph Miquel

 

une-rue-interieure-a-mekhnes-1

une rue intérieure à Meknès, 1915, Maroc – Photo © Joseph Miquel

 

Lettre reçue à ma même époque, à Meknès, par Joseph Miquel de son ami Montanié :

Aït Lias, 18 juin 1915
Mon cher Miquel,
Je ne veux pas laisser partir le courrier sans t’envoyer un mot pour te remercier du sifflet et surtout des bonbons qui m’ont fait grand plaisir. Je garderai le souvenir de cette aimable attention. J’ai communiqué ta lettre à Bellet qui m’a prié de t’envoyer le bonjour. Je t’annoncerai que le capitaine a reçu directement le tampon et l’encre de Casablanca. C’est pour ce motif que Vidal ne t’a pas répondu. Il n’a pas envoyé le prix, s’il te le disait, tu nous l’enverrais. C’est la grande chaleur qui a du te coller les cartes. Ici rien de nouveau, toujours la tristesse et l’isolement. Tous les sous-officiers me prient de te donner le bonjour. Fais en de même auprès de Lagarde et de Richard. En attendant de t’écrire plus longuement, reçois une bonne poignée de main et la meilleure amitié de ton ami.
signature Montanié

CP

Carte postale – Fez – caids de la mehalla cherifienne. Maroc 1915

fez-caids-de-la-mehalla-cherifienne

Portrait de M. (et Mme) Bellet, mentionné dans la carte ci-dessus

M. et Mme de Bellet - été 1916 - Meknès (3)
M. et Mme de Bellet – été 1916 – Meknès

Pont-Saint Esprit

page…
le froid qu’il fait que mon Néné de prenne pas mal, car il ne pourrait pas conduire les petits mulets que je lui envoie. J’écris sur des cartes afin d’amuser et de faire passer le temps à mes chéris. Si comme je l’espère le courrier de ce soir m’apporte quelques unes de tes lettres, j’écrirais plus longuement demain; toujours, évidemment, pour raconter la même chose, mais ne seront en… la lettre, cela fait beaucoup de plaisir et patienter quelques jours de plus.
Dans l’attente de lire tes bonnes nouvelles, embrasse pour moi tout le monde. J’ai écrit à Jean à Pont-Saint Esprit et ai reçu une lettre hier de lui, me disant qu’il se portait bien. J’ai aussi une lettre de notre chérie que je t’envoie.
Vidal, qui est passé à Cazouls, m’a donné aussi de bonnes nouvelles.
Milles baisers pour toi et Néné.
Joseph


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.