Devant la poste, Rabat 1917

Devant la poste, dimanche 8 avril 1917

Devant la poste, dimanche 8 avril – photo © Joseph Miquel – Maroc 1917

devant-la-poste-dimanche-8-avril-1917

Devant la poste, dimanche 8 avril – photo © Joseph Miquel – Maroc 1917

La photographie a été prise par Joseph Miquel à Rabat, le jour de Pâques (dimanche 8 avril 1917). Sur cette photographie, par recoupement avec d’autres photos, son ami Montanié semble être sur la gauche.

La carte postale ci-dessous (merci à André Langlois de nous l’avoir transmise, et d’avoir identifié l’endroit !) montre l’emplacement de ce bureau de poste. En avant-plan, apparaissent deux bâtiments avec deux balcons en bois au centre, entièrement camouflés (ce sont les fameux moucharabiehs  typiques des constructions arabes, qui ne se construisent plus aujourd’hui), au fond, près des murailles, apparaît le bâtiment à la triple grande fenêtre (encadrée de deux petites) que l’on voit aussi sur la photo de Joseph Miquel. On devine alors où se situait le bureau de poste ci-dessus:

boulevard el Alou Rabat -carte postale

boulevard el Alou Rabat -carte postale


Autre photo prise par Joseph Miquel :

Arrivée en train

Il n’est pas impossible que l’homme qui vient en souriant à la rencontre du photographe soit Montanié.


Une carte envoyée par Joseph Miquel (sans doute l’année précédente) :

page 2

Cela n’ira pas plus loin, mais je veux être fixé : je lui ai lu la lettre de Jeanne qui relate les petits faits de mon Néné chéri : cel le … bien tiré. Remercie bien Jeanne de sa gentille lettre.
Qu’elle n’essaie de ne pas lui répondre directement, je le fais par cette même lettre. Comme elle me le dit et que je le comprends aisément, vous partagerez vos peines et vos joies, je n’en suis que très heureux. J’ai eu de bonnes nouvelles de Jean, de Couderc, mais pas de Maurice, je vais lui écrire, et j’espère qu’il va bien aussi. J’ai agrafé et remis le porte-bonheur que tu m’as envoyé dans ton enveloppe : Montanié en a été très heureux, et nous te remercions tous les trois.
Comme je te le disais, m’avait envoyé de monter au camp pour le photographier (…) jamais arrivé. Il a demandé une permission et de venir me faire une visite. Je vais m’exécuter ce soir-même et il repartira content. Je dois aussi faire ce soir les Cazoulin, moi compris, après nous ferons celle de Montanié et moi ensemble pour avoir un souvenir.

<1> Joseph Miquel est beaucoup sollicité par ses compagnons territoriaux pour les photographier

<2> Cazoulins = habitants de Cazouls-lès-Béziers, commune (de 3000 à 4000 habitants) où habite les Miquel, dans l’Hérault

carte de Joseph Miquel

Photo au dos de la carte :

frères Beni Meskines

Carte postale Maroc 1915 “frères Beni Meskines”


Une photo sans titre prise sans doute à Rabat par Joseph Miquel :


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.