Le photographe : Joseph Miquel, vigneron de l’Hérault, mobilisé en 1914

Joseph Miquel, 121ème régiment territorial d'infanterie

Joseph Miquel, vaguemestre 121ème régiment territorial d’infanterie, 2ème Bataillon – Maroc

Mobilisé en 1914, vigneron de l’Hérault, marié, âgé de 36 ans en 1914, et père de deux enfants, Joseph Miquel est affecté dans l’armée territoriale, et envoyé au Maroc dès septembre 1914. Il se félicitera tout au long de la guerre de cette affectation au Maroc, à l’heure où la barbarie sévit sur le front, en France.

Dans ce contexte de la Grande Guerre, il s’agit aussi d’une occupation coloniale, les “poilus” français étant affectés au corps d’occupation du Maroc, sous Protectorat français depuis seulement 1912, sur le livret militaire, il est cependant écrit : “Campagne contre l’Allemagne au Maroc”.

Joseph Miquel appartient au 121éme régiment territorial d’Infanterie (2ème bataillon). De Rabat, le bataillon de Joseph Miquel est envoyé rapidement, dès la fin septembre 1914, à Meknès, où ne se déroule aucun combat.  Il y reste, sans obtenir de permission vers la France. Sa femme Eugénie (Ninie) lui rend visite au Maroc en septembre 1915, puis elle le rejoint avec leurs deux enfants, Elisabeth et Nené, dès 1916 : ils s’installent à Rabat, et y restent quelques années, y compris après-guerre.

Le sergent Miquel, vaguemestre, écrira quotidiennement à sa famille tout au long de l’année 1915 à Meknès. Sa femme lui envoie un appareil photo au début de l’année 1915, et il s’initiera alors à la photographie tous azimuts (photographies de rues, d’habitants, de collègues”poilus”, de lieux, de tirailleurs marocains, et/ou africains, etc.).  Il découvre le pays, en même temps qu’il découvre la technique photographique.

Il s’agit donc d’un photographe amateur, qui relate d’ailleurs dans son courrier les problèmes techniques photo qu’il peut rencontrer. Il fait un petit commerce des photos de ses compagnons “poilus” (comme ils s’appelaient eux-mêmes), à qui il vend les portraits photo, pour de faibles sommes (ces portraits ne figureront pas dans ce carnet).

Livret militaire de Joseph Miquel :

Livret militaire 1

Page1

Livret militaire – Etat civil

Livret militaire 3

Livret militaire Détail des services

Livret militaire 4

Livret militaire campagnes militaires

Livret militaire 5

Livret militaire vaccination Rabat 1916

Livret militaire 8

Livret militaire – Instruction générale et militaire

Livret militaire TIR

Livret militaire TIR

Livret militaire 10

Livret militaire – notice enregistrement effets

Livret militaire 11

Livret militaire – liste habillement, coiffures, chaussures

Livret militaire 12

Livret militaire – liste effets armement

Livret militaire 13

Livret militaire – Liste paquetage soldat de troupe

Livret militaire 14

Livret militaire – liste paquetage suite

Livret militaire 15

Livret militaire – liste harnachement pour cavaliers

Livret militaire 16

Livret militaire – taille vêtements et règlements soldat

Livret militaire 17

Nomenclatures des crimes et délits militaires, et peines

Livret militaire 18

Nomenclatures des crimes et délits militaires, et peines (suite)

Livret militaire 19

Nomenclatures crimes  délits militaires, et peines (fin) et règlement hommes dans leur foyer

Livret militaire 20

règlement hommes dans leur foyer (suite)

Livret militaire 21

Visas gendarmerie déplacements

Livret militaire 22

Inventaire visites hôpital

Livret militaire 23

Dépôt Béziers février 1919

Livret militaire 24

Livret militaire – Permission 13 mai 1917

Livret militaire 25

Livret militaire – feuille de route 1902

Carte postale envoyée à sa femme durant son service militaire :

Carte envoyée de Béziers le 24 mars 1903

Ma chère Ninie,
Ce n’est pas une longue réponse que j’adresse à tes deux aimables lettres, c’est tout simplement pour te faire savoir que je ne pourrai pas te fixer au juste sur mon arrivée. Le colonel n’accorde pas de partir après (?), seulement je m’entendrai avec le capitaine, il me signera une permission de sortir en ville, j’en profiterai, avec mon vélo, pour partir et aller prendre le train à la gare de Cartels, à 4h de Lodève. Si je suis à temps au train de 11h, j’arriverai à 3h sinon, en partant avec le train de 4h, je serai là-bas à 6. Qu’il va être bon de se serrer après 7 jours d’absence. Je t’embrasse ainsi que Babeth.
Joseph
adressé à Madame Joseph Miquel
Cazouls-les-Béziers
Hérault

Lodève - Pont vieux du faubourg

Lodève – Pont vieux du faubourg

Livret militaire Joseph Miquel (30)

Ordre d’appel sous les drapeaux 1909

Livret militaire exercices 1909

Livret militaire exercices 1909

Livret militaire Joseph Miquel (27)

Fascicule de mobilisation 1924 (1)

Livret militaire Joseph Miquel (28)

Fascicule de mobilisation 1924 (2)

Livret militaire Joseph Miquel (29)

Fascicule de mobilisation 1924 (3)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.