Arrivée de la France par bateau jusqu’à Rabat (04/09/1914)

L'Iméréthie emportant le 2e bataillon du 121e territorial (bataillon de Joseph Miquel) pour le Maroc

L’Iméréthie emportant le 2e bataillon du 121e territorial pour le Maroc (carte postale)

De Tanger baisers

Courrier (1)  de Joseph Miquel à sa femme Eugénie,  le 4 septembre 1914
Jeudi 4 septembre minuit,
Nous traversons à cette heure le détroit de Gibraltar après une soirée donnée sur le bateau par les comiques et chanteurs du bataillon, le commandant décida avec le commandant du bord de sonner le réveil à cette heure afin de voir le détroit – Nous avons été suivis longtemps par les projecteurs électriques du fort et salués par un cuirassé anglais qui a fait le tour 2 ou 3 fois du paquebot en nous criant hourah ! vive la France – arrivés à destination, tu auras d’autres nouvelles – à bientôt des tiennes dès que tu auras mon adresse.
JM

Ecueils du front de mer, Rabat (2)

« Écueils du front de mer, Rabat « , photo ©Joseph Miquel 1914-1918

Courrier (2) de Joseph Miquel à sa femme Eugénie,  le 4 septembre 1914

Ma chère Ninie,   Aujourd’hui jeudi 4 septembre mer un peu agitée mais bonne, santé toujours excellente. Je t’écris après la sieste, réveillé en sursaut par Léopold, Maury, un autre camarade et Planes, qui sont venus s’agenouiller auprès de mon lit et se sont mis à crier en cœur (pauvre garçon, il est mort, il était si brave !). Après cette farce en vient une autre et l’on s’empêche de languir.

Front de mer (Rabat) (1)

Front de mer (Rabat) Photo photo ©Joseph Miquel – Maroc 1914-1918

Nous sommes à l’heure actuelle à une douzaine d’heures du détroit de Gibraltar. Nous pouvons arriver à destination samedi matin. Nous n’allons pas si loin que nous pensions, nous débarquons à Rabat, nous resterons aux environs. Il me tarde beaucoup d’avoir de vos nouvelles.

J’espère que les miennes te parviendront pour la fin de la semaine prochaine. Je n’ai pu te télégraphier par le sans-fil comme je te l’annonçais, il n’y a que les dépêches officielles. Je compte te télégraphier en arrivant, afin que mes nouvelles arrivent bientôt. Après nous pourrons avoir des nouvelles tous les 10 à 12 jours. Mille baisers pour toi et mes petits.


Verso de la carte postale envoyée par Joseph Miquel « L’Iméréthie emportant le 2e bataillon du 121e territorial pour le Maroc »(en haut de cette page), carte envoyée en double, à sa femme

Ma chérie,
Un territorial a reçu quelques centaines de cartes d’embarquement du bataillon pour le Maroc. Je ne voulais pas l’envoyer pour ne pas renouveler les souvenirs, mais cela se fera au chaud dans la situation. Il vaut mieux être à aujourd’hui qu’à ce jour-là. Car nous ne nous sommes jamais vu si près de la classe et chaque jour nous y amène. il s’agissait que l’hivers passe et que nous puissions activer le mouvement : Espérons que le monstre qui nous a apporté, nous reprendra bientôt.
Baisers à Jeanne et Margot,
Joseph

et à ses parents :

Mes chers parents,
Souvenir de notre douloureux départ le 2 septembre 1914.
Souvenir heureux pour 2015,
Votre fils Joseph
adressé à M. et Mme Jean Miquel
Cazalviel sur Cessenon
Hérault


Vieux Maroc, carte postale, les sénateurs se rendant à la cérémonie de l'investiture

Recto de la carte postale (courrier 1) envoyée par Joseph Miquel – Des sénateurs se rendant à la cérémonie de l’investiture

Tanger - Puerta del Pan

Tanger – Puerta del Pan (recto carte postale courrier 2)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *