La moisson

 

Maroc 1915-1916 La moisson - Photo © Joseph Miquel

Maroc 1915-1916 La moisson – Photo © Joseph Miquel

La moisson (1)


Verso d’une carte de 1915 envoyée par Joseph Miquel à sa femme :

page 2 (dernière)
(…) Il les a installé aujourd’hui, mais il lui en manque encore 2 ans. Ce matin, j’ai tiré deux groupes du 128 <Joseph Miquel fait des photos de soldats qu’il revend> . Tout cela contribuera à grossir un peu le magot de la permission, sans avoir à toucher à notre petit capital. Il me tarde beaucoup d’avoir les détails sur la vendange. J’espère que quelques lettres m’auront déjà un peu fixé avant ton arrivée : Maman m’a dit que Jeanne aura une belle récolte, relativement à l’année : tant mieux ! Au moins que nous ne soyons pas tous touchés. Il est probable que le jour qui nous ramènera, nous serons pendant quelques temps les uns pour les autres et ne nous mettrons pas au travail de suite : avec mon cher neveu, nous tenterons de passer quelques bons jours pour oublier les mauvais. Rien à te dire sur la permission : tu es tout à fait fixée. Probable sur le 16. En attendant cet heureux jour du 20 octobre, je t’embrasse tendrement, ainsi que nos petits et tous les miens.
Joseph

Laboureur marocain (carte postale)

Laboureur marocain (carte postale)

 

extraits d'une carte postale 1916, de Joseph Miquel à sa femme:

Je pense devenir marchand de tortues, car j’ai le truc pour les trouver. J’en rapporte deux grosses et trois petites. Si elles arrivent vivantes, et que cela fasse plaisir aux enfants, j’en enverrai quelques autres.

Quand ma carte te parviendra, les vendanges seront sans doute là. Je te prie, à mesure qu’une vigne sera faite, de me donner le compte-rendu de sa production, de Cazouls, et de là-haut, et de me tenir au courant sur tout.

 

Autre carte envoyée par Joseph Miquel à son fils (de 5-6 ans) :

Néné a-t-il reçu la petite tortue ? Il me dira ça dans sa petite lettre, et dira à sa soeurette que leur Papa ne fera pas de jaloux, il en enverra plusieurs autres dès que le beau temps arrivera.
Gros baisers
JMiquel
adressé à
Madame Jh Miquel
Bd Gambetta
Cazouls-les-Béziers
Hérault

 

 Dos cartes postales :

Maroc - Frères Beni-Meskine
Maroc – Frères Beni-Meskine
Campagne du Maroc 1914 - Colonne de Taza à Zrarka, passage de l'oued
CP Campagne du Maroc 1914 – Colonne de Taza à Zrarka, passage de l’oued

Autre carte de Joseph à son fils :
A mon petit chéri,
Qu’il ne s’approche pas trop du coco arabe, il pourrait se faire donner un coup de pied. Papa a de nouveau trouvé cette fois une très grosse tortue qui servira à traîner Néné sur sa brouette.
Un gros poutou de son Papa qui l’aime

Taza porte de la vieille casba dite Bab el-Ksor - Jonction des deux Maroc par l'occupation de Taza
Taza porte de la vieille casba dite Bab el-Ksor – Jonction des deux Maroc par l’occupation de Taza

Il n’y avait pas que des tortues à Meknès, en 1915… mais aussi des caméléons marocains que décrit Joseph Miquel dans une de ses cartes à sa femme ….:

Histoire de caméléon au camp militaire. Maroc Meknès 1915
Histoire de caméléon au camp militaire. Maroc Meknès 1915

page/carte 2 (le lot de cartes postales de Joseph Miquel est tout mélangé)
(…) J’ai un autre caméléon superbe que je dois formaliser pour lui : il a vu ma collection et en a grande envie. En ce moment tu rirais de le voir faire en ce moment, ce foutu animal. Il se voit à la glace, contre le mur, et se suspendant par la queue, il se lance pour l’attraper mais ne peut s’y accrocher. C’est une gymnastique de tous les jours, voilà. Notre distraction, faute d’autres. Espérons que tout cela passera petit à petit et que nous pourrons venir reprendre notre petit travail sérieux, nos bons moments, nos rires, et enfin nos bonnes petites parties à deux. C’est à ce moment seulement que nous reconnaîtrons mieux ce qu’a été cette cruelle séparation. Je n’ai pas eu de nouvelles de Jean, mais suis fixé sur sa santé par ta lettre. Je prie ma chère soeur d’avoir toujours ferme espoir et courage, et attendez votre bonheur toutes les deux de notre retour. Baisers à tous, à ces jours-ci quelques petits envois : Dis-moi si l’on t’a réclamé l’or à la banque ! Ici certains vont apporter ce qu’ils ont, mais je crois qu’il est préférable de le garder. Ce n’est pas ça qui fera plus tôt finir la guerre, et plus tard, on peut en manquer.

Si vous voulez observer un caméléon marocain, cette vidéo filmée par un randonneur d’aujourd’hui vous en donnera un aperçu :

Dos de la carte postale envoyée par joseph Miquel :

Au camp Sénégalais – Maroc 1915
carte de Joseph à son petit garçon Néné

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.