Anatole rendu fou par la guerre

Une rue, Maroc 1915, photo © Joseph Miquel

Une rue, Maroc 1915, photo © Joseph Miquel

sans titre - rue (2)

Une rue, Maroc 1915, photo © Joseph Miquel

Carte écrite à la même époque (en 1915) par Joseph Miquel, de Meknès, à sa femme, en France :

Meknès, le 23 avril 1915,
Ma Ninie chérie,
Comme je le pensais et le désirais, j’ai reçu hier tes lettres du 10, 12 et 13. Il manque le 11 que j’aurai peut-être ce soir : toujours bien content de mon sort et souhaite que là-bas aussi, le temps passe le plus agréablement possible : c’est ce que je ne cesse de recommander dans mes lettres. Maury me dit à l’instant qu’Anatole Gunaut aurait perdu la raison ? Est-ce bien exact ? si oui, c’est un grand malheur pour la famille. Tu me diras cela dans ta lettre, mais ceci est sûrement un dit pas que je l’ai su. En ce moment, la bataille doit être terrible, et les frayeurs de ceux qui malheureusement se trouvent mal placés, doivent être affreuses à voir.

Photo carte postale :

CP

carte postale 1914 – « Indigènes attendant une audience du Pacha »


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *