Aéroplane en réparation à Casablanca

Aéroplane

Aero partant pour être réparé à Casab. Photo © Joseph Miquel Maroc 1915 – 1916

Aero partant pour être réparé à Casab. (1)

Carte postale envoyée par Joseph Miquel à cette époque, à sa femme :

page 3
(…) colis sont en route. Que peux-tu donc m’envoyer ? Je suis à me le demander. Tu envoies beaucoup trop : les langues de chat, j’en trempe 5 ou 6 dans le café, le matin, cela va bien, mais n’en envoie pas à tous les courriers ! C’est comme les deux colis en question, que ferai-je du contenu ? Je n’en sais rien. J’ai encore les flancs et boîte fruits que tu m’as envoyés. Pour les utiliser, il me faut l’offrir à la popotte, et nous sommes 20. Tu vois que ce n’est guère pratique. Cela te contente, je te comprends, mais il faut pourtant pouvoir l’utiliser.
Je te quitte, n’ayant rien plus à te dire pour l’instant, si ce n’est d’embrasser tous les amis pour moi. Pour toi je garde mes meilleurs caresses, dont tu feras part à mes deux mouchachons. Ton mari qui t’aime.
JMiquel

photo carte postale :

mendiant

Mendiant marocain carte postale Maroc 1915

Autres cartes postales de la collection J. Miquel :

Carte postale Maroc 1914 - Casablanca - Mauvaise mer

Carte postale Maroc 1914 – Casablanca – Mauvaise mer

Casablanca – les terrasses

verso de la carte (écrite par Joseph Miquel à sa femme) :

dernière page (début sur une autre carte)
(…) constater que je suis à peu près le même que quand nous nous sommes quittés : Espérons que ce cauchemar passera et que nous aurons bientôt le bonheur de nous retrouver comme nous étions il y a quelques mois. Nous voyons sur les journaux qu’on commence à ne pas trop laisser les dépôts tranquilles. Tout ça va va filer. Espérons que le grand coup décidera quelque chose qui nous fera plaisir. Je joins à la photo, une pour nos parents, une pour Jeanne, une pour Margot. Je t’enverrai les autres (…) un autre jour. Tu verras à qui tu penses les donner. Mes amitiés à la famille Louis Domonvern(?). Gros baisers à tous les miens, encore plus grosses pour vous trois. Ton mari qui t’aime.
Joseph

autre CP Casablanca 1915-1916

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.